Séminaire interparlementaire sur « Le parlementaire, législateur et contrôleur » 19-20 Juillet 2017

Madame Michèle AndréMessage de Mme Michèle André, Secrétaire générale parlementaire de l’APF, Ancienne ministre, Présidente de la Commission des finances du Sénat de la République Française

 

A l’occasion de l’ouverture solennelle du séminaire interparlementaire sur

« Le parlementaire, législateur et contrôleur »

 

Bangui (RCA), les 19 et 20 juillet 2017

Monsieur le 2ème Vice-Président de l’Assemblée nationale,

Mesdames et Messieurs les représentants du Gouvernement,

Mesdames et Messieurs les représentants des autres institutions de la République Centrafricaine,

Mesdames et Messieurs les représentants du corps diplomatique,

Mes Cher(e)s Collègues, honorables parlementaires,

Mesdames, Messieurs,

Cher(e)s ami(e)s francophones,

C’est un très grand plaisir pour moi de vous saluer à l’occasion de l’ouverture solennelle de ce séminaire interparlementaire d’information et d’échanges que l’Assemblée parlementaire de la Francophonie organise avec l’Assemblée nationale de la République Centrafricaine à l’attention des députés centrafricains sur « le Parlementaire, législateur et contrôleur ».

Comme vous le savez, notre Assemblée, qui rassemble 83 Parlements répartis sur les 5 continents, est une Assemblée politique reconnue comme telle par les Chefs d’Etat et de gouvernements de l’espace francophone en tant qu’Assemblée consultative de la Francophonie.

En même temps, notre Assemblée est aussi une Assemblée de solidarité francophone qui met en œuvre des actions de coopération au renforcement des capacités des Parlements de l’espace francophone. C’est dans ce cadre que ce séminaire interparlementaire d’information et d’échanges se tient, aujourd’hui et demain, à Bangui, à la demande de votre Assemblée nationale.

Ce type de séminaires est particulièrement important. En effet, il permet à des parlementaires de différents pays de se rencontrer, de confronter leurs expériences acquises, de comparer les systèmes institutionnels et les modes de fonctionnement de leurs Assemblées. Nous n’avons sans doute pas la même expérience mais cela ne constitue en rien un obstacle. C’est même ce qui fait l’originalité et la richesse de ces rencontres : pendant deux journées, chacun va s’enrichir des différences des autres.

Ce séminaire parlementaire, organisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et avec la protection logistique de la MINUSCA que je remercie sincèrement, tend ainsi à améliorer le fonctionnement de nos parlements, ce que nous appelons la démocratie au quotidien.

Aujourd’hui plus que jamais, l’affermissement de la démocratie repose sur les femmes et les hommes politiques. Conscients de ces enjeux, vous avez choisi, dans le cadre de ce séminaire, de travailler sur des questions essentielles pour le bon fonctionnement de nos institutions. Je pense notamment au principe de non-discrimination dans l’élaboration de la législation, à la confection pratique des propositions de loi et des amendements parlementaires, aux relations entre majorité et opposition, aux procédures de contrôle de l’action gouvernementale, à la mise en jeu parlementaire de la responsabilité gouvernementale. Bref, tout ce qui fait du parlementaire que nous sommes, vous et moi, un législateur et un contrôleur.

Le renforcement de la démocratie ne se décrète pas. Il est le fruit d’un long processus qui exige que l’on perfectionne les institutions au fil des générations. Afin d’accompagner la République Centrafricaine dans ce processus et de contribuer à la consolidation des institutions parlementaires, l’Assemblée parlementaire de la Francophone est fière de participer à l’organisation de ce séminaire qui vous réunit aujourd’hui. J’espère également que les conditions seront réunies afin que l’APF mette en place, dans les prochains mois avec ses partenaires, un programme multilatéral de développement parlementaire francophone au renforcement des capacités de votre Assemblée nationale.

Sans attendre, au cours du 1er semestre 2017, l’APF, avec le soutien de l’Ambassade de France en République Centrafricaine, a déjà appuyé le renforcement des capacités des fonctionnaires parlementaires de votre Assemblée nationale, que ce soit lors du stage ENA-CISAP sur l’organisation du travail parlementaire, tenu à Paris du 27 février au 24 mars ou, depuis le 20 mars avec la formation en ligne, co-organisée avec l’Université Senghor d’Alexandrie sur « Administration et Organisation du travail parlementaire ». De même, un jeune garçon et une jeune fille de la République Centrafricaine ont participé il y a quelques jours au Parlement Francophone des Jeunes à Luxembourg. Aujourd’hui, ce séminaire interparlementaire s’adresse uniquement aux députés.

Je terminerai donc mon propos en témoignant ma gratitude à l’endroit des intervenants qui, fort des expériences vécues dans leurs pays respectifs sur ces thématiques très intéressantes, ont accepté de participer à ces travaux.

Vous me permettrez de saluer tout particulièrement nos collègues parlementaires :

- M. Sylvestre Ossiala, 2ème Vice-Président de l’Assemblée nationale de la République du Congo, Président de la Commission de la Coopération et du Développement de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie ;

- Mme Angélique Ngoma, Ancienne Ministre de la Défense, Présidente de la Commission environnement et développement durable à l’Assemblée nationale de la République du Gabon ;

- M. Atse Camille Séka, Député de la République de Côte d’Ivoire.

Je suis certain qu’avec l’intérêt des parlementaires ici présents et la grande qualité des conférenciers, ce séminaire sera un succès.

A travers ce message fraternel, et quelques jours seulement après la 43ème session et le 50ème anniversaire de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie où votre Assemblée nationale, de retour dans la grande famille parlementaire francophone, a tenu toute sa place autour du Président Abdou Karim Meckassoua à Luxembourg, je tiens à m’associer à vos travaux auxquels je souhaite un plein succès.

Je vous remercie de votre attention.

Bangui, 19 juillet 2017

Communiqué de Presse -Séminaire Bangui – clôture

Articles Connexes